Le point sur Pinterest qui se fait épingler


En France, Pinterest ne fait pas partie des réseaux sociaux les plus utilisés, pas encore. Mais la tendance va en s’inversant car le nombre d’adhérents croît  de jour en jour.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ce réseau social je vous livre une petite explication de ce « nouveau », mal connu dans notre pays.

Pinterest quésako ?

C’est un réseau social comme Google+, Facebook ou Twitter mais qui est basé sur un aspect totalement différent. Pinterest est une sorte d’ardoise publique où le but principal est d’afficher des images que vous trouvez un peu partout sur la toile. Mais aussi vos photos, le tee-shirt que vous rêvez d’acheter, ou la recette de mamie qui a déjà fait le tour de la famille et que vous voulez partager sur internet. Vos « followers », ceux qui voient les images que vous affichez, peuvent les commenter par la suite. Si vous êtes à la recherche d’idées ou d’images vous pouvez aussi faire des recherches par mots-clés sur le réseau.

Le nom Pinterest vient du mot anglais « to pin » qui signifie épingler. Le but est donc d’ « épingler » ses images sur son tableau, et ainsi en faire profiter le communauté Pinterest. Le réseau compte à ce jour environ entre 10 et 15 millions d’utilisateurs par mois dans le monde, les chiffres sont très différents d’une source à l’autre. Il a été crée en 2010 mais ne suscite un engouement réel que depuis quelques mois.

Les marques : elles adorent, et c’est logique, de la publicité gratuite en masse … quoi de mieux ?

Le problème vient d’ailleurs, des ayants droits pour parler vite. Les peintres, les dessinateurs, designers, photographes et autres artistes. En effet les internautes sont censés vérifier que les images qu’ils épinglent ne sont pas soumises à des droits d’auteurs mais évidement peu d’entre eux se soucient de ce genre de détails.

Depuis l’engouement grandissant du réseau social, les dents commencent à grincer et les ayants-droits font entendre leur voix. Pinterest qui est encore en phase de test, a récemment modifié ses conditions d’utilisation pour faire baisser la pression. Mais à l’ ère de « l’internet 2.0 », il va être difficile de faire respecter les droits d’auteurs par des millions d’internautes. Ils sont même invités à dénoncer les images qui ne respecteraient pas ces règles.

Pinterest tente de se sortir de cette polémique et propose aussi désormais un shortcode « nopin » qui permet d’éviter que les contenus ne finissent sur un tableau.

A voir l’attitude des ayants-droits ces derniers mois, voir de ces dernières années, j’ai un doute quand à la viabilité de ce réseau dans l’avenir. Entre les lois Sopa, Pipa, Acta Indect et compagnie … Pinterest va certainement devoir faire beaucoup, mais vraiment beaucoup de concessions.

Alors, allez-vous devenir accroc aux tableaux ? Si vous voulez vous inscrire sur le réseau c’est par là (sur invitation par demande mail)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s